09 février 2011

Onyxectomie – La vérité

 On dirait le titre d’un film de science-fiction ou quelque chose du genre…

Infection d'un doigt après une onyxectomieCe n’est qu’un terme scientifique (et malheureusement pas de la fiction) pour désigner la chirurgie qui consiste à l’amputation de la dernière articulation du doigt (3e phalange) où la griffe prend racine de chaque doigt des pattes de chats, mieux connue sous le joli nom de dégriffage. Ce n’est pas une simple petite manucure où l’on coupe la griffe comme plusieurs le croient à tort!

Dans 29 pays, il s’agit même d’une pratique illégale; Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, République tchèque et Turquie, sont de ce nombre. Elle peut néanmoins  être justifiée pour des motifs médicaux sérieux. Il n’y a que quelques pays qui acceptent encore cette pratique, le Canada et les États-Unis en font partie.

Les complications post-opératoires ne sont pas rares. En effet, une étude américaine a dévoilé qu’environ 12% des chats souffrent de problèmes divers suite à cette intervention. Nous parlons ici d’infections, d’hémorragies, de boiteries et même de nécroses et de repousse anormale et partielle de griffe… Et il n’y a pas que des problèmes physiques qui sont reliés à cette chirurgie!  Ti-minou, lui qui était si affectueux et gentil, peut fort bien, une fois privé de son moyen de défense principal, développer un comportement anxieux, voir même agressif et commencer à faire ses besoins un peu n’importe où dans la maison !

Comme toute amputation, l’onyxectomie peut entrainer des douleurs fantômes et des névralgies chroniques. Le chat devra réapprendre à marcher sur ses moignons et la tension sur ses ligaments, tendons et muscles sera plus grande, ce qui occasionnera des douleurs voir même des tendinites, particulièrement chez les chats en surpoids. C’est pourquoi certains vétérinaires refusent catégoriquement d’effectuer cette opération chez les chats adultes. Un chaton (idéalement vers l’âge de 3 mois, ou dès qu’il pèse environ 2,5 livres) aura plus de facilité à guérir puisqu’il est beaucoup plus léger. L’opération au laser est moins douloureuse que la traditionnelle mais peut tout de même entrainer les complications citées plus haut.

Par ailleurs, les vétérinaires du Québec ont commencé à pratiquer un autre type d’opération : la tendinectomie (ou ténectomie). Elle consiste à couper le tendon du muscle fléchisseur de la griffe. Le chat n’est donc plus capable de sortir la griffe. Cette alternative n'est pas recommandée par l'Association canadienne des médecins vétérinaires comme solution de remplacement à l’onyxectomie.  En effet, les griffes du chat vont continuer à pousser, et puisqu’il ne peut plus les sortir pour les affûter, il faudra les lui tailler régulièrement (à toutes les 3 semaines environ). Il y a également des risques de plaies, d’infection ou d’abcès dans les pattes à cause des griffes trop longues. De plus, la griffe du chat s'épaississait beaucoup puisqu'il ne peut pas enlever les gaines et cela peut éventuellement couper la circulation des orteils et entrainer une nécrose. Le tendon coupé risque également de mal cicatriser et de provoquer des douleurs chroniques et de durcir avec le temps, donc raideurs comme si le chat souffrirait d'arthrite précoce!

Finalement, pensez-y bien avant de faire subir à votre chat cette opération, pesez bien les pour et les contre et acceptez-en les conséquences. N’abandonnez pas votre animal parce qu’il a changé de comportement suite à l’onyxectomie!

Posté par o0bibitte0o à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Onyxectomie – La vérité

Nouveau commentaire